ça va communiquer !

Matériel de communication à télécharger et diffuser sans aucune modération.

Les affiches

Des affiches et des visuels percutants pour vos com diverses ou pour tapisser vos murs sont disponibles ici :​

Les autocollants

Les autocollants peuvent être envoyés dans la limite des stock disponibles. Pour cela nous envoyer un courriel :

Les Logos

Les différentes versions du logo pour les tracts, com diverses, profils Facebook, réseaux sociaux sont disponibles ici :

Au fil de l’actu...

Nous suivre sur Facebook

Il y a 2 semaines

Gilets Jaunes - Gilets Rouges tous ensemble

Quand Plenel donne une leçon de démocratie à BFMtv (et au gouvernement)

Bourdin Direct
📻 Edwy Plenel président et co-fondateur de Médiapart, répond aux questions de Chloe Cambreling à 8h35, sur RMC et BFMTV #BourdinDirect
... AfficherMasquer

Il y a 3 semaines

Gilets Jaunes - Gilets Rouges tous ensemble
#Castaner votre place est en prison. #Steveonoubliepas

#Castaner votre place est en prison. #SteveonoubliepasIls ont chargé. Ils l’ont tué. Ils ont gazé. Ils l’ont tué. Ils ont violenté Ils l’ont tué. ILS L’ONT TUÉ Il faisait la fête, rien n’indiquait que cette soirée serait la dernière. Rien n’indiquait qu’un jeune homme de 24 ans allait mourir. Rien jusqu’à ce que la Police s’en mêle, assoiffée de violence, une vie arrachée pour une chanson... Châtiment plus que disproportionné. Ils ont pris une vie ce soir là, la vie de Steve, animateur scolaire, qui faisait la fête avec ses amis. Ils ont mis plus d’un mois avant de commencer des recherches effectives, alors que partout on lisait « Où est Steve ? » Un mois c’est long pour la victime au fond de la Loire seule, un mois c’est long pour la famille, un mois c’est interminable... C’est aussi du temps gagné pour les coupables... C’est aussi un corps qui n’est plus identifiable. Pourquoi les recherches n’ont pas été effectuées dès le lendemain ? Steve c’était une vie humaine et une vie n’a pas de prix. Nous l’affirmons donc avec certitude : Steve a été tué par la Police, celle qui a chargé sans aucune raison ce soir là, qui a gazé en connaissant le danger que cela représentait, qui a provoqué 15 chutes dans la Loire, qui a tué quelqu’un. Honte à chaque visage des forces de l’ordre que l’on peut voir dans les vidéos tous coupables de la mort de Steve. Honte au préfet qui a validé cette barbarie. Honte à tous ceux qui n’ont pas activé les recherches en temps voulu, qui ont fait planer le doute. Honte à ceux qui n’assument pas la responsabilité de leurs actes ce soir là. Honte au gouvernement qui ne fait que violenter le peuple. Que Justice soit faite. Que Steve repose en paix, une pensée à sa famille, et ses proches, il n’y a pas de mot pour écrire ce que la mort provoque, nous leur souhaitons beaucoup de courage pour affronter cette épreuve et pour les combats qui suivront pour que Justice soit rendue pour Steve. Quant à nous, témoins de près ou de loin des meurtres de Steve, Adama, Zineb, Lamine et tous les autres, il est de notre devoir de réagir. Informons, sortons dans la rue, indignons nous... RÉSISTONS. Shanti et Marie Laure. Crédit photo : Nantes Révoltée https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/nantes-le-corps-retrouve-dans-la-loire-est-celui-de-steve-7798123272 ... AfficherMasquer

 

Commentaire sur Facebook

Ni oubli ni pardon

Il y a 1 mois

Gilets Jaunes - Gilets Rouges tous ensemble

Le Peuple Uni
14 Juillet Paris : Les FDO matraques tous le monde...
... AfficherMasquer

Il y a 2 mois

Gilets Jaunes - Gilets Rouges tous ensemble

« Ce n’est pas parce qu’une main a été arrachée, parce qu’un œil a été éborgné que la violence est illégale. » Ce ne sont pas les mots d'un obscur dictateur à l'autre bout du monde. C'est ce que déclare tranquillement, dimanche 2 juin Laurent Nuñez, bras droit de Castaner. L'homme à la tête du ministère de l'intérieur. Le même Nuñez ajoute, à propos des violences policières inouïes qui se sont abattues sur des dizaines de milliers de manifestants ces derniers mois : « pas de regrets », « pas d'excuses », « pas de mauvaises tactiques ». Il déclare aussi « il est hors de question de revenir sur le Lanceur de Balles de Défense », ces fusils qui tirent des balles en caoutchouc qui ont mutilé à vie des dizaines de Gilets Jaunes. Laurent Nuñez est le véritable chef de la police française. Christophe Castaner n'est qu'un pitre. Un ancien voyou du sud de la France, un arriviste pathétique issu du Parti Socialiste, qui a retourné sa veste au bon moment. Castaner est un figurant propulsé au ministère de l'Intérieur pour assurer la communication gouvernementale. Le véritable chef de la police, la tête pensante : c'est Nuñez. Le haut fonctionnaire, issu de l'ENA. L'ancien patron de la DGSI, la police politique, celle qui élimine et surveille les opposants. Ces mots dans la bouche de Laurent Nuñez ont un sens : alors que des centaines de personnes ont été mutilées, défigurées ou tuées ces derniers mois par les policiers, l'Etat donne carte blanche. C'est un message adressé d'abord aux forces de l'ordre : « le gouvernement vous couvre ». Dans la même interview, le secrétaire d’État déclare que les policiers ont « sauvé la République ». Le Régime n'a tenu que par la répression. Sur le plan judiciaire, Laurent Nuñez assure une impunité totale aux tireurs : « Le ministère fera systématiquement appel des condamnations. Les policiers bénéficient, quand ils sont dans le cadre de leur fonction de la protection fonctionnelle, du bénéfice d’avocats. Bien évidemment nous allons accompagner ces policiers en procédure (...) Nous irons au bout ». Qu'est-ce que cela signifie ? Tout simplement que les policiers violents qui pourraient être poursuivis seront protégés automatiquement par l’État, et bénéficieront des meilleurs avocats payés par l'argent public pour se défendre. Alors que les mutilés, déjà fichés dans les hôpitaux, n'auront aucune aide, aucun moyen, aucun soutien pour faire valoir leurs droits fondamentaux. Le message de Laurent Nuñez est clair : il assume la guerre menée contre une partie de la population. Nous venons d'assister à la répression la plus sanguinaire depuis 50 ans, et le Régime triomphe. Cette violence d’État, et la façon dont elle est assumée par le gouvernement n'a aucun équivalent en Europe, et peut-être en Occident. La France est devenue un laboratoire de la militarisation de la police, et de la brutalité du pouvoir. Dans l'indifférence quasi-générale. --- Source : https://www.lci.fr/police/gilets-jaunes-blesses-ce-n-est-pas-parce-qu-une-main-a-ete-arrachee-que-la-violence-est-illegale-dit-laurent-nunez-2122868.html ... AfficherMasquer

Commentaire sur Facebook

Un jour ils ne seront plus au pouvoir et ils devront répondre de leurs actes

Pas besoin d'être militant au Rassemblement National pour adopter son idéologie... Ils sont tous des valets du 1% de la population la plus riche...

Plus de publications